Stop aux violences à l’égard des femmes ! (vidéo)

À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, le Parti socialiste lausannois publie sur les réseaux sociaux une vidéo pour condamner les violences faites aux femmes et présenter ses engagements.

Des chaussures rouges pour dénoncer les violences faites aux femmes 

Engagé depuis de nombreuses années contre les violences faites aux femmes, le PS lausannois publie ce mercredi 25 novembre une vidéo pour rappeler cet insoutenable constat : au cours de sa vie, une femme sur cinq subit des violences physiques ou sexuelles de la part de son conjoint, toutes les deux à trois semaines une femme est victime de féminicide. À Lausanne aussi, les femmes subissent des violences à la maison, dans la rue, au travail, sur les réseaux sociaux. En référence à l’oeuvre de l’artiste Elina Chauvet réalisée au Mexique pour dénoncer les féminicides, la vidéo montre des chaussures rouges, symboles de l’engagement contre les violences faites aux femmes, déposées sur la Fontaine de la Justice à la place de la Palud à Lausanne. Les chaussures, seuls éléments généralement retrouvés après les disparitions, marquent le vide créé par l’absence des victimes.

 

Lausannoises, unissons-nous !

Le 25 novembre, des femmes du monde entier unissent leur voix pour transmettre un message clair : ça suffit ! Malheureusement, chaque année à cette même date, ce constat s’impose : les femmes continuent à être victimes de nombreuses formes de violences et les choses peinent à s’améliorer. Cette réalité est aussi celle des Lausannoises. C’est pourquoi, le PS lausannois tient à réaffirmer ses engagements pour lutter contre toute forme de violence à l’égard des femmes. « Concrètement, le PS lausannois estime nécessaire de mieux protéger et accompagner les victimes de violence domestique. En dehors de la sphère privée, les femmes subissent aussi des violences. Dès lors, il paraît indispensable de lutter contre le harcèlement et les violences sexistes dans la rue et de faire reculer les discriminations sur le lieu de travail. » précise Émilie Moeschler, candidate à la Municipalité.

 

Des actes pour lutter contre les violences faites aux femmes

Grâce à l’engagement de la conseillère municipale socialiste Florence Germond la ville de Lausanne mène un plan d’action pour lutter contre le harcèlement sexuel sur le lieu de travail. Selon Florence Germond « en tant qu’employeur la ville de Lausanne se doit d’être exemplaire et de prendre toutes les mesures nécessaires pour lutter contre le harcèlement et les discriminations au travail. » Par ailleurs, la ville de Lausanne soutient le projet « Stop Hate Speech » qui vise à créer une communauté de bénévoles actifs sur internet pour répondre, par des contre-discours, aux discours de haine.

De son côté, le syndic Grégoire Junod souligne, « nous avons encore du chemin à faire pour lutter contre les violences faites aux femmes et c’est ce à quoi nous nous engageons ».

« Help ! Site internet de la Ville de Lausanne : trouver facilement l’information sur l’aide en cas de violences conjugales »

Dans la ligne de ces engagements, les socialistes Caroline Alvarez Henry et Muriel Chenaux Mesnier ont déposé lors de la séance du Conseil communal du 24 novembre un postulat demandant que le site de la ville de Lausanne intègre les informations utiles permettant aux personnes en danger de savoir rapidement où s’adresser pour trouver de l’aide.

  •  
  •  
  •  
  •