Postulat – Halte aux discriminations dans les milieux culturels : égalité salariale et rejet de toute forme de harcèlement sexuel

Déposé par Muriel Chenaux Mesnier et Caroline Alvarez Henry – Postulat du 3 novembre 2020

Selon l’OFS, en 2019, 312 000 personnes actives en Suisse étaient des « travailleurs culturels » au sens large. On entend par là toutes les personnes qui travaillent dans le secteur culturel, quelle que soit leur profession, ainsi que les personnes qui exercent une profession culturelle en-dehors du secteur culturel. Cela représente 6,3% des personnes actives en Suisse.

Toujours selon l’OFS, les inégalités salariales sont importantes dans le domaine culturel, les chiffres de 23,1 % sont évoqués dans les domaines comme le livre la presse et le multimédia et de 17,1% dans le domaine du patrimoine et de l’architecture. Ces chiffres ne tiennent pas compte de différences de qualifications de fonctions ni d’expérience professionnelle.

Il est essentiel que les institutions culturelles subventionnées par la ville soient exemplaires en termes de conditions de travail et d’égalité salariale bien qu’actuellement nous n’ayons pas trouvé au niveau local de chiffres précis qui corroborent les chiffres de l’OFS.

Par ailleurs, depuis quelques mois une révolution a eu sur les lieux de travail, la parole s’est libérée sur des cas de harcèlement sexuel dans les domaines les plus variés et à des niveaux hiérarchiques très différents. Le domaine culturel est aussi concerné bien que souvent des  faits précis et des personnes susceptibles de témoigner ou de mener une procédure manquent car, comme dans d’autres secteurs, l’omerta est la norme par peur de compromettre sa carrière professionnelle.

 

Ce postulat se veut donc complémentaire aux différentes mesures déjà prises ou aux projets en cours d’élaboration et demande à la Municipalité de : :

 

  • faire un état des lieux des différences salariales entre hommes et femmes dans l’ensemble des institutions culturelles subventionnées par la ville de Lausanne
  • Cas échéant, développer un plan d’action pour garantir l’égalité salariale
  • s’assurer que les employés des milieux culturels soient sensibilisés sur les dangers et les sanctions en cas de harcèlement sexuelS’assurer que les institutions subventionnées, tout au moins à partir d’une certaine taille, disposent d’une politique spécifique du lutte contre le harcèlement et traitement des cas qui pourraient néanmoins survenir.
  • s’assurer que pour le secteur de la culture une formation en matière de violences sexistes et de harcèlement sexuel est dispensée et qu’une cellule d’écoute et d’orientation existe.

 

Pour le groupe socialiste :

 

Muriel Chenaux Mesnier                                            Caroline Alvarez Henry

  •  
  •  
  •  
  •