Postulat – Lausanne demain, une ville plus solidaire : vers une rationalisation du plan des investissements favorisant l’économie locale

Vincent Brayer, conseiller communal. Postulat déposé le 9 juin 2020

Le budget 2019 prévoyait plus de 200 millions d’investissement avec une marge d’autofinancement qui devait être seulement de 59.4 millions (nombre avancé lors du budget 2019). Aujourd’hui, nous bouclons les comptes 2019 et il est clair que la situation est bien meilleure que ce qui était attendue. En 2019, il faut noter que l’autofinancement s’est élevé à environ 117 millions au lieu des 58 millions budgétés, ainsi les 120 millions d’investissements prévus ont presque été entièrement autofinancé.

Le plan des investissements prévoit pour 2020 des dépenses brutes de 242 millions, auxquelles s’ajoutent 8.6 millions d’autorisations d’achats. Ces montants ne sont pas à négliger à l’échelle lausannoises et participent fortement à l’économie réelle locale. Ils sont une part essentielle des revenus de nombreuses entités du tissu lausannois.,

Il est probable que de nombreux investissements, par exemple concernant de grands projets urbanistiques ou autres études, ne pourront pas être effectivement réalisés en 2020 en raison de la pandémie. De nombreux retards sont à prévoir, sans compter d’éventuels reports. Ces non investissements qui usuellement n’ont que peu d’impact réels pourraient s’avérer catastrophique dans la deuxième moitié 2020. En effet, tous ces montants non dépensés et non injectés dans l’économie locale et réel pourraient avoir un effet de bord sur la relance économique et le soutient aux petites et moyennes entreprises et autres indépendants lausannois et vaudois.

Il est essentiel que la Ville de Lausanne fasse tout son possible pour maintenir le montant des investissements prévus en 2020. Ces montant seront essentiels à la relance et au maintien de nombreux emplois lausannois. Ainsi, il devrait être possible d’anticiper certains investissements planifiés pour la période 2021-2023.

Dans cette idée, nous demandons à la Municipalité d’étudier l’opportunité d’anticiper certains investissements initialement prévus pour 2021-2023 en portant une attention particulière aux investissements hors du périmètre classique des travaux publics (études, génie civil, construction). Il est aussi demandé de privilégier les investissements dont l’impact sur l’économie locale est la plus forte et favorisant les emplois locaux et la transition écologique et énergétique.

  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifications