Postulat – Récompenser le bon recycleur lausannois

Déposé par Lara Martelli, conseillère communale – Postulat du 3 mars 2020

L’organisation PET-Recycling Suisse a installé près de 3000 nouveaux points de collecte en Suisse en 2019. En ce début d’année 2020, l’association annonce que le taux de recyclage du PET est à près de 82% en 2018 (le dernier chiffre disponible) [1].
La Ville de Lausanne a une politique proactive dans le ramassage des déchets et la mise à disposition d’ecopoints fixes ou mobiles. Elle propose par ailleurs des pistes et solutions aux citoyens pour recycler leur déchets [2]. Il est important de saluer ces initiatives et le travail de la Municipalité sur ce dossier. Cependant, en ce qui concerne le recyclage des bouteilles PET sur le sol lausannois, il peut encore progresser afin d’atteindre le 100% dans un futur proche. Comme le relevait PET-Recycling dans ses perspectives pour 2019 [3], le recyclage dans l’espace public reste dans ce cadre l’un des défis principaux, des infrastructures de tri n’étant pas toujours disponibles.

Dans sa réponse à l’interpellation de Mme Claire Attinger Doepper : « Chaque bouteille en PET compte-t-elle vraiment ? » en 2005, la Municipalité de Lausanne a souligné que la population avait parfois du mal à « d’identifier facilement le PET des autres types de plastiques. [4] » Il est en effet parfois difficile pour le citoyen de savoir quel plastique est ‘accepté’ dans le recyclage PET ou non. Par exemple, les bouteilles pour shampooing ou à huile ne peuvent être mises avec les bouteilles PET. L’association PET-Recycling fait d’ailleurs la distinction entre les contenants de lait, produit de ménage, lessive ou simplement à salade [5]. Si des containers spécifiques pour le lait sont disponibles dans la plupart des supermarchés lausannois, il n’est pas rare de voir des bouteilles à huile mises de côté, fautes d’alternatives.

Depuis quelques années, des solutions innovantes apparaissent un peu partout comme possibilités intéressantes de collecte du plastique et autre matériel récupérable. Par exemple, en France, une société [6] propose plusieurs types de containers pour recycler des déchets différents (papier, cigarette, plastique, capsule de café). En contre partie, la personne reçoit un micro-don sous forme d’argent (centime d’euro) ou de bons. Dans cette même idée, depuis l’été 2019, la Commune de Rome a mis en place dans ses transports en commun le système « +Ricicli +Viaggi » (plus tu recycles, plus tu voyages) pour un an [7]. Le principe est simple, plus le citoyen recycle les bouteilles en plastique, moins il va payer son ticket de transport. Cette proposition a également été formulée à Zurich très récemment [8].

Afin de valoriser le tri des déchets, notamment les différents plastiques, et de favoriser la mobilité pour les citoyens lausannois, il serait intéressant de réfléchir à ‘récompenser’ le tri de bouteilles (PET, huile, lessive ou savon) contre, par exemple, un bon pour un trajet dans les transports lausannois. Et ce en particulier pour de petites quantités de plastique à la fois, afin de cibler particulièrement l’élimination des bouteilles et autre contenant plastique achetées au quotidien notamment avec des repas à l’emporter.

Ce présent postulat demande à la Municipalité d’étudier l’opportunité de  :

    • Fournir une estimation, pour Lausanne, de la provenance et du lieu de récolte des bouteilles en plastique non triées, pour déterminer les domaines d’action prioritaires.
    • Récompenser en nature (billets de bus, bon pour acheter un journal local, bons dans le commerce local en partenariat avec les commerçants indépendants, etc.) le tri correct du plastique dans l’espace public, par un mécanisme qui évite de cannibaliser les filières de tri déjà en place.
    • Analyser les possibilités de collecte pour les plastiques autres que le PET et les moyens de favoriser le développement d’un réseau de points fixes notamment dans les commerces.

[1] https://www.rts.ch/info/sciences-tech/environnement/10994572-la-collecte-et-le-recyclage-du-pet-continuent-a-progresser-en-suisse.html
[2] https://www.lausanne.ch/en/vie-pratique/dechets-recyclage/gestion-des-dechets.html
[3] https://www.petrecycling.ch/fr/news/pet-recycling-schweiz-perspectives-pour-lannee-2019
[4] Réponse à l’interpellation de Mme Claire Attinger Doepper : « Chaque bouteille en PET compte-t-elle vraiment ? », avril 2005, question n. 5
[5] https://www.petrecycling.ch/fr/collecter/que-collecter
[6] https://lemontri.fr/
[7] https://www.comune.roma.it/web/it/notizia/-ricicli-viaggi-getti-le-bottigliette-di-plastica-nel-posto-giusto-paghi-meno-il-biglietto.page
[8] https://www.tagesanzeiger.ch/zuerich/stadt/mit-leeren-flaschen-das-vbzticket-zahlen/story/24872649

  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifications