Interpellation – Les étudiants peuvent et veulent trier. Quelqu’un pour les aider?

Roland Philippoz, conseiller communal, déposée le 10 novembre 2015

La question de la gestion des déchets préoccupe la Municipalité et les lausannois depuis longtemps mais de manière beaucoup plus soutenue depuis l’introduction de la taxe au sac. On ne compte pas les idées et suggestions émergeant ici et là pour améliorer les messages, sensibiliser les allophones, les jeunes, les adeptes du litering : messages rédigés en plusieurs langues, messages de sensibilisation, nettoyage communautaires, sanctions,…

On s’étonnera du message donné aux gymnasiens de Beaulieu(voir photos) auxquels on ne pourra pas faire le reproche de ne pas avoir tenté de répondre aux attentes des autorités mais également à celles des autres usagers du parc qu’ils fréquentent pour leurs pauses et repas de midi en ne disséminant pas leurs déchets sur le sol. Le retrait de ces poubelles est un mystère qu’il serait bien d’éclaircir.

Fort de ces observations, je remercie la Municipalité de bien vouloir préciser ses intentions en répondant aux questions suivantes:

  1. Quel message la Municipalité veut-elle donner en supprimant ces poubelles « éducatives » ?
  2. Supprimer les poubelles de tri avec PET est-il un moyen de ne pas supporter le coût du recyclage ?
  3. La Municipalité a-t-elle à sa disposition de meilleurs supports que des poubelles de tri pour sensibiliser les jeunes ?
  4. La Municipalité, en concertation avec les directions des écoles et des gymnases, communique-t-elle aux élèves et aux étudiants, ses attentes et la nécessité d’un engagement collectif pour atteindre l’objectif de rendre leur propreté aux rues et aux places de la ville ?
  5. La Municipalité a-t-elle ou envisage-t-elle une politique d’information et de sensibilisation auprès des jeunes ? Si oui, sur quoi est-elle, sera-t-elle basée ? Plus de documents ? Plus de poubelles ? Plus de sanctions ?

 

  •  
  •  
  •  
  •  

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifications